Ma journée cocooning Automne-Hiver

Le « cocooning », c’est le fait de se plaire dans un confort douillet. En automne et en hiver, une envie bien commune se fait ressentir, passer la maison en mode cocooning. Quoi de plus normal avec l’arrivée de ces saisons, où les températures diminuent et les jours raccourcissent, que de se concevoir un intérieur ultra cosy et chaleureux où il fera bon de paresser le soir ou le week-end venu. Les moments cocooning correspondent à l’idée de se trouver bien chez soi, à l’abri du monde extérieur, de la pluie et du froid. L’ambiance cocooning s’est développée dans nos intérieurs en même temps que le style scandinave. Et pour cause, l’un va rarement sans l’autre étant donné que les pays scandinaves sont réputés pour soigner leur intérieur, le rendre plus cosy et agréable, puisqu’ils y passent beaucoup de temps vu que chez eux, l’hiver la nuit tombe très tôt et les températures avec. Là-bas, s’envelopper dans un plaid tout doux plutôt que de sortir dans la rue lorsque la température passe en négatif, c’est une sorte de tradition nationale, que l’on se verrait bien adopter.

Le « cocooning » s’assimile aussi à l’atmosphère « maison de campagne », voir même à l’esprit chalet pour se réchauffer. Dans ces deux cas, on privilégie les gros coussins enveloppants, les plaids molletonnés, les tapis épais en laine et le tour est joué ! Dernier détail pour parfaire l’ambiance cocooning, qui n’est hélas pas à la portée de tous : la cheminée. Véritable cheminée ancienne, cheminée éthanol, cheminée à gaz, c’est à vous de voir. Pour la sublimer un peu plus, on pense à ranger ses bûches de bois de manières décorative pour accentuer l’esprit nature du lieu.

Pour moi, il n’y a pas de moment particulier pour se regarder une bonne série ainsi qu’un bon film, car le soir avec mon chéri, c’est ce que nous faisons. Mais il faut avouer que c’est tout de même très agréable de s’autoriser une bonne partie de l’après-midi, à regarder des séries et/ou des films que nous ne pouvons pas regarder avec notre bien aimé. Pour ma part, il déteste les films d’horreurs et moi qui adore ça, je n’ai pas le choix de les regarder seule, et je trouve ça plutôt bien de pouvoir se retrouver avec soi-même.

Le base dans une « routine cocooning » d’Automne-Hiver, est bien-sûr de se détendre un maximum pour profiter pleinement de ce moment et mettre de côté le stress du quotidien. Quoi de mieux qu’un bon bain chaud? Pensez à vous munir de quelques bougies au parfum doux et relaxant, ce qui vous mettra parfaitement dans l’ambiance. Pensez également aux produits qui vous permettront d’avoir suffisamment de mousse si vous souhaiter un bain agréable et moussant, ou optez pour des produits effervescents comme les fameuses boules de chez Lush pour donner de la couleur à votre bain.


Dernièrement, le froid a pointé le bout de son nez, c’est donc le bon moment pour tester de nouvelles recettes de gourmandises , ainsi que les légendaires boissons chaudes d’hiver. Vous avez énormément de possibilités sur Pinterest, j’y trouve toutes sortes de recettes, qu’elles soient sucrées ou salées. Je vous conseille vraiment d’y jeter un œil car avec les fêtes qui arrivent, ce site vous donnera éventuellement des idées pour le repas de Noël ainsi que celui du nouvel an.


Pas de « routine cocooning » à cette période de l’année, sans une tenue confortable. Les peignoirs doudou, les combinaisons pilou-pilou et sans oublier les gros chaussons tout doux, sont pour mon plus grand plaisir : de retour ! Je vous l’accorde, ce n’est pas ce qu’il y a de plus sexy, mais étant très frileuse, c’est la tenue qui me correspond le mieux. Surtout quand vous avez décidé de vous poser tranquillement un petit moment, pour continuer de lire votre nouveau bouquin.

img_7025

Et vous, quelle est votre routine cocooning de cet Automne/Hiver?

Mes 10 films d’horreurs préférés

Étant une grande fan de films d’horreurs, et que Halloween, une fête qui a en encore malheureusement beaucoup de mal à s’implanter en France, approche. J’avais envie de vous parler des films d’horreurs qui m’ont le plus marqué et que j’ai préféré regarder depuis des années. Je vais les classer par ordre chronologique, car comme vous allez le constater, il y a des films qui sont plutôt vieux, pour certains, je ne faisais pas encore partie de ce monde.

GIFAMITYVILLE

  • Amityville : il en existe 14, le 1er est sortie en 1979. Mais ceux que je préfère est celui de 1982, il explique que Anthony Montelli est très fier d’avoir pu acquérir cette grande et somptueuse maison de style colonial à Amityville, Long Island, pas très loin de New York. Les Montelli ont quatre enfants : Mark et Jan les plus jeunes, puis Johnny et Patricia les plus âgés. Les premiers incidents seront attribués au stress et à l’énervement du déménagement et de l’emménagement. Mais, très vite, la maison semble jouer un rôle maléfique dans le comportement de Johnny. Et celui de 2005, se déroule dans la nuit du 13 novembre 1974, le commissariat du Comté de Suffolk reçut un appel affolé, en provenance de la communauté d’Amityville. Un spectacle d’horreur attendait les policiers dans la résidence du 112 Ocean avenue, six membres d’une même famille avaient été massacrés dans leur lit, à coups de fusil. L’auteur du crime, Ronald DeFeo Jr qui passa rapidement aux aveux. Il déclara avoir tué son père, sa mère et ses quatre frères et sœurs après avoir entendu des voix émanant des profondeurs de la maison, qui l’auraient envoûté et obligé à commettre un carnage. Un an plus tard, George et Kathy Lutz emménagent avec leurs trois enfants dans la maison d’Amityville, convaincus d’avoir trouvé la résidence de leurs rêves. Mais des événements bizarres et inexplicables, des voix, des visions cauchemardesques, une obscure et maléfique présence ne tardent pas à troubler leur quotidien. Ils prévoient d’en sortir 2 autres très prochainement intitulé : Amityville – The awakening et Amityville – Exorcisme

GIFMOUCHE

  • La mouche : ce film est le premier film d’horreur que j’ai vu, le 1er est sortie en 1986. C’est l’histoire de Seth Brundle, un jeune biologiste très doué qui après avoir fait ses premières armes dans une brillante équipe, il se décide à travailler seul. Il met au point une invention qui doit révolutionner le monde : la téléportation, qui consiste à transporter la matière à travers l’espace. Les essais sur un babouin sont peu convaincants et après des fuites dans la presse, il décide de se téléporter lui-même. Seulement il ne s’aperçoit pas qu’une mouche fait partie du voyage. Le 2ème est sortie en 1989 qui raconte que 5 ans ont passé depuis la tragique aventure de Seth Brundle. Son fils, Martin Brundle, n’est pas un enfant comme les autres. Élevé dans un laboratoire, Martin grandit solitairement à une vitesse fulgurante. Supérieurement intelligent, il commence à perfectionner les expériences de son père sur la téléportation. Mais l’enfant a reçu de son père un héritage autrement plus terrifiant, des gènes mutants qui peu à peu, vont le transformer en une créature ignoble et beaucoup plus effrayante que son père.

GIFIT

  • Ça : ce film très connu est apparue en 1990, ça se déroule dans la petite ville de Derry, dans le Maine entre 1988 et 1989, là où une terrible tempête fait rage. C’est alors que le jeune Georgie Denbrough, parti jouer sous la pluie avec un bateau en papier, est brutalement attaqué par un clown caché dans une bouche d’égout. Quelques temps plus tard, dans un contexte marqué par les disparitions d’enfants, les jeunes de Derry s’apprêtent à partir en vacances d’été. Quatre amis dont le frère de Georgie, Bill Denbrough, sont bien décidés à percer le mystère autour de ces disparitions. Ils sont rapidement rejoints par Ben Hanscom, un jeune garçon en surpoids poursuivi par un groupe de brutes locales mené par Henry Bowers, le fils du shérif, Mike Hanlon un jeune noir élevé à l’écart des autres enfants par son grand-père, et Beverly Marsh, une jeune fille dont la beauté naissante fait tourner toutes les têtes, y compris celle de son père. Réunis sous le nom de « Club des Ratés », les sept enfants se rendent compte qu’ils partagent plus qu’une simple amitié. Tous, ont été confrontés au moins une fois à un événement étrange et terrifiant, qui à chaque fois prend l’apparence de ce chacun redoute le plus. Pour Eddie Kaspbrak, jeune garçon surprotégé par une mère qui le croit malade chronique, l’apparition a pris la forme d’un lépreux qui le poursuivait. Pour Beverly, du sang a jailli en geyser de son lavabo après qu’elle a entendu des voix mortes en sortir. Même Stan Uris, le fils du rabbin et l’un des garçons les plus cartésiens du groupe, admet qu’il a été attaqué par une femme difforme sortie d’un tableau accroché dans le bureau de son père. Autant de peurs différentes que d’apparitions, et pourtant, il est une forme dont chaque enfant se souvient pour qualifier « Ça », celle d’un clown grimaçant appelé Grippe-Sou. Constatant que « Ça » peut avoir un lien avec les mystérieuses vagues de disparitions d’enfants qui frappe la ville tous les 27 ans depuis sa fondation, le « Club des Ratés »  décide de prendre les choses en main et part à la recherche de la créature. Le 2ème quand à lui est sorti très récemment, ça se passe toujours à Derry, dans le Maine, sept gamins ayant du mal à s’intégrer se sont regroupés au sein du « Club des Ratés », comme dans le premier. Rejetés par leurs camarades, ils sont les cibles favorites des gros durs de l’école et ils ont également en commun d’avoir éprouvé leur plus grande terreur face à un terrible prédateur métamorphe qu’ils appellent « Ça ». Car depuis toujours, Derry est en proie à une créature qui émerge des égouts tous les 27 ans pour se nourrir des terreurs de ses victimes de choix : les enfants. Bien décidés à rester soudés, les Ratés tentent de surmonter leurs peurs pour enrayer un nouveau cycle meurtrier. Un cycle qui a commencé un jour de pluie lorsqu’un petit garçon poursuivant son bateau en papier s’est retrouvé face-à-face avec le Clown Grippe-Sou.

GIFCERCLE.gif

  • Le cercle : le 1er à vu le jour en 2002, Rachel Keller, une journaliste de Seattle décide d’enquêter sur un mystérieux enregistrement lorsque sa nièce trouve la mort foudroyée par la peur une semaine après avoir visionné cette fameuse cassette vidéo. Aidée de son ex-mari Noah, elle découvre que cette cassette est porteuse d’une étrange malédiction, quiconque la visionne est condamné à périr dans de terribles circonstances. Rachel prend tout de même le risque de regarder l’enregistrement. Le téléphone sonne alors, le décompte mortel s’enclenche, la jeune femme ne dispose plus que de sept jours pour sauver sa vie et celle de son fils. Sept jours pour tenter de déjouer le sortilège du Cercle. En 2005, ils ont décider de lancer le 2ème. Six mois après les horribles événements qui leur avaient fait fuir Seattle, Rachel Keller et son jeune fils Aidan se sont réfugiés à Astoria, dans l’Oregon. La journaliste espère oublier ses épreuves dans cette paisible bourgade côtière, mais de nouvelles menaces ne tardent pas à planer sur sa vie. Un crime énigmatique, commis à l’aide d’une cassette trop familière, donne l’alerte : l’esprit de Samara n’a pas renoncé à sa vengeance et Rachel va devoir enquêter sur le lointain passé de la fillette pour arrêter le cycle infernal de ses violences maléfiques.

GIFGRUDGE.gif

  • The grudge : le 1er est sortie en 2004, dans ce qui paraît être une paisible maison de Tokyo se cache l’un des fléaux les plus épouvantables qui soient. Quiconque franchit le seuil de la demeure est aussitôt frappé par une malédiction qui ne tardera pas à le tuer dans un sentiment d’indicible rage. Alors que le nombre de victimes augmente, une jeune Américaine, Karen, se trouve brutalement confrontée à l’horreur de cette réalité. Pour elle, il n’est désormais plus temps d’ignorer ou de fuir, il faut comprendre pour avoir une chance de survivre. La suite du film arrive en 2006, Aubrey apprend que sa sœur Karen est hospitalisée au Japon. Peu de temps après son arrivée à Tokyo, Aubrey est avertie que sa sœur est devenue l’esclave de quelque chose d’invisible et de dangereux. De son côté, Allison étudie dans une école internationale de Tokyo. Décidée à se faire bien voir des élèves les plus populaires de l’établissement, elle est prête à tout, y compris se rendre dans une mystérieuse maison incendiée, lieu de plusieurs meurtres inexpliqués et d’étranges disparitions. Jake un garçon introverti, n’est pas heureux que son père veuf refasse sa vie avec Trish. Le fossé se creuse entre lui et les siens, mais aussi avec tous ses voisins qui semblent avoir des comportements de plus en plus étranges. Ces trois jeunes gens ne le savent pas encore, mais ils ont rendez-vous avec une terrifiante malédiction que plus rien ne retient enfermée.

GIFTHEDESCENT.gif

  • The descent : le 1er est apparu en 2005, c’est l’histoire Sarah, Juno et Beth, trois jeunes femmes très sportives qui font du rafting en Écosse. Paul le mari de Sarah, est distrait et entre en collision avec un autre véhicule. Paul et sa fille sont tués alors que Sarah survit. Un an plus tard, Sarah, encore très touchée moralement, Juno et Beth retrouvent deux amies à elles, Rebecca et sa sœur Sam, ainsi que Holly, la nouvelle protégée de Juno, dans un chalet des Appalaches, en Caroline du nord, pour faire de la spéléologie. Le lendemain, les six jeunes femmes partent explorer un réseau de grottes inexplorées quand un passage étroit s’effondre. Elles découvrent des dessins muraux et de l’équipement de spéléologie assez ancien, ce qui suggère qu’une autre sortie existe. En pensant voir la lueur du jour, Holly tombe dans un trou profond et se brise une jambe. Sam, qui étudie la médecine, lui fait une attelle rudimentaire alors que Sarah voit fugitivement une créature à l’aspect repoussant. Une autre de ces créatures attaque le groupe peu après et tranche la gorge d’Holly, semant la panique et faisant se disperser les jeunes femmes. Sam et Rebecca partent de leur côté, Sarah tombe dans un conduit et est assommée, alors que Juno tente de défendre Holly mais, en se croyant attaquée par-derrière, donne un coup de piolet qui transperce le cou de Beth. Juno retrouve Rebecca et Sam, toutes les trois partent à la recherche de Sarah, revient dans la grotte où elles ont été attaquées et trouve Beth agonisante. Beth lui dit que c’est Juno qui l’a mise dans cet état et lui montre pour preuve le pendentif qu’elle lui a arraché. Sur celui-ci, Sarah découvre une inscription qui était la phrase favorite de Paul et comprend que Juno et lui étaient amants. Beth lui demande alors d’abréger ses souffrances. Celle-ci, désormais transfigurée, rencontre ensuite deux créatures et les tue toutes les deux. Pendant ce temps, Rebecca et Sam sont tuées alors que Juno parvient à s’enfuir. Sarah retrouve Juno, lui cachant ce qu’elle sait à son sujet, et toutes deux explorent les grottes avant d’être à nouveau attaquées par quelques créatures, qu’elles éliminent toutes. Après le combat, Sarah révèle à Juno son pendentif et lui transperce la jambe. Sarah tombe à nouveau dans un conduit et perd connaissance pour la deuxième fois. À son réveil, elle finit par trouver une sortie et regagne la surface. Elle rejoint sa voiture mais voit peu après Juno, ensanglantée, assise à côté d’elle. Sarah se réveille en hurlant, ce n’était qu’un rêve, elle se trouve toujours dans les grottes. Pour le 2ème sortie en 2009, une équipe de sauvetage retrouve Sarah, qui est devenue amnésique, rescapée de l’expédition. Ils redescendent alors pour rechercher d’éventuels survivants. Mais le cauchemar recommence.

GIFINSIDIOUS.gif

  • Insidious : un des films parmi les 10 qui m’a le plus effrayée, le 1er à vu le jour en 2010, c’est l’histoire de Josh, son épouse et leurs trois enfants qui vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale et que les manifestations sont l’œuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà… Le 2ème sortie en 2012, raconte qu’après tout ce qu’elle a affronté, la famille Lambert s’efforce de reprendre une vie normale, mais le monde des esprits semble en avoir décidé autrement. Josh et Renai vont tenter de découvrir le secret qui les relie au terrifiant monde des esprits. Et enfin le 3ème en 2015, Quinn Brenner a l’impression que sa mère défunte cherche à entrer en contact avec elle, la jeune fille se tourne vers Elise, un médium qui possède un véritable don mais refuse de l’utiliser depuis la tragédie qu’elle a vécue autrefois. Lorsque Quinn est attaquée par une entité malveillante, Sean le père de la jeune fille, supplie Elise de les aider. Secondée par deux para-psychologues, Tucker et Specs, Elise accepte alors de tenter d’entrer en contact avec les morts. Forcée de s’aventurer dans les tréfonds de l’au-delà pour protéger Quinn, Elise va affronter le pire ennemi qu’elle ait jamais rencontré,un démon dévoreur d’âme.

GIFSINISTER.gif

  • Sinister : le 1er est sortie en 2012, Ellison est un auteur de romans policiers inspirés de faits réels. Dans l’espoir d’écrire un nouveau livre à succès, il emménage avec sa famille dans une maison où les anciens propriétaires ont été retrouvés inexplicablement pendus. Ellison y découvre dans le grenier des bobines 8mm contenant les images de meurtres d’autres familles. Qui a filmé ces tueries et pour quelle raison ? Ellison va tenter de répondre à ces questions tandis que le tueur présumé, une entité surnaturelle présente sur les films, menace de plus en plus sa famille. Le 2ème fait son apparition en 2015, alors qu’il reprend son enquête inachevée sur les homicides non résolus, l’ex-shérif adjoint fait la connaissance d’une jeune mère de famille et de ses jumeaux. Ces derniers viennent de s’installer dans une maison où des événements macabres se sont produits. Tout porte à croire qu’il s’agit une nouvelle fois de la même entité surnaturelle et que la famille est en danger.

GIFMAMA.gif

  • Mama : ce film est sortie en 2013, tout commence il y a cinq ans, deux sœurs Victoria et Lily, ont mystérieusement disparu le jour où leurs parents ont été tués. Depuis, leur oncle Lucas et sa petite amie Annabel les recherchent désespérément. Tandis que les petites filles sont retrouvées dans une cabane délabrée et partent habiter chez Lucas, Annabel tente désespéramment de leur réapprendre à mener une vie normale. Mais elle est de plus en plus convaincue que les deux sœurs sont suivies par une présence maléfique.

GIFCONJURING

  • Conjuring : le 1er à vu le jour en 2013, explique qu’avant Amityville, il y avait Harrisville. Conjuring, les dossiers Warren, raconte l’histoire horrible mais vraie, d’Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolé. Contraints d’affronter une créature démoniaque d’une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l’affaire la plus terrifiante de leur carrière. Le 2ème est arrivé en 2016, toujours avec Lorraine et Ed Warren, ils se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s’agira d’une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes.

Et vous, quels sont vos films d’horreurs préféré? Lesquels vous ont le plus effrayé?

5 bonnes raisons d’aimer l’automne

Je ne sais pas vous, mais moi je suis plus que ravie d’être enfin en automne. Je supporte la chaleur qu’à petites doses, et les vacances étant terminés, j’avais envie de retrouver un peu de fraîcheur. Je vous présente donc aujourd’hui, 5 bonnes raisons d’aimer l’automne et comment profiter de cette saison au maximum.


Les vêtements : qui dit changement de saison, dit forcément nouveaux vêtements. L’automne, c’est l’occasion de refaire le stock de pulls et gilets. Cette année, j’ai pu constater que les pulls brodés, perlés et avec des motifs reviennent à la mode, alors osez tout! Mais les pulls ne sont bien-sûr qu’un détail, il nous faut bien évidemment de nouvelles chaussures. Les cuissardes et les bottes sont de retour pour mon plus grand bonheur. J’adore vraiment m’habiller à cette période, une petite robe avec de beaux collants, une paire de cuissarde, une veste en suédine ou en cuir et le tour est joué.


Séries et livres : l’automne c’est aussi la rentrée pour les séries, c’est non seulement le renouvellement de toutes celles que nous attendons le plus, mais nous découvrons également des dizaines de nouvelles séries. Les livres reviennent aussi en masse à la rentrée, il n’y a rien de plus réjouissant quand on aime lire, de passer des heures dans une librairie et de repartir avec une pile de livre sous le bras. C’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux genres et de nouvelles histoires.


Bougies : j’aime allumer des bougies peu importe la période de l’année, mais il faut avouer qu’en été, avec la chaleur, j’en allume très peu. En automne les journées sont plus courtes, votre intérieur s’assombrit plus tôt, la fraîcheur pointe le bout de son nez et j’adore ça ! Les bougies apaisent et créent une ambiance cosy, ça rend votre maison chaleureuse avec leur lumière qui habille tout votre intérieur. En tout cas pour moi, elles contribuent à créer une atmosphère très agréable, un état d’esprit positif, une douceur de vivre.


Soirée cocooning : pouvoir remettre ses pilou-pilou devant une bonne série ou un bon livre tout en buvant son thé bien chaud, car oui j’aime tout particulièrement le thé en automne et en hiver. Il y a également, pour ma plus grande joie, le retour des bains évidemment! Très chaud pour ma part, même si ce n’est pas conseiller pour les peaux sensibles. Et généralement le week-end, je m’autorise à en prendre avec les boules de bains de chez Lush.


Nature : à l’automne, nos arbres décorent les rues de leurs plus belles couleurs, du rouge, de l’orange, en passant par le jaune. Ces teintes sont parfaites pour égayer la grisaille matinale. J’adore marcher sur les feuilles mortes et les entendre craquer sous mes pieds, passer une après-midi à se balader en forêt et pourquoi pas en profiter pour ramasser des châtaignes ainsi que des marrons. On adore s’enivrer de leurs odeurs, nous pouvons les grillées, poêlées ou tout simplement les mixées en soupe crémeuse.

Et vous, quelles sont vos bonnes raisons d’aimer l’automne ? Quelle est votre saison préférée ?